Browsing Tag

Medef

Congrès, Economie, Politique

« Non au hold up de l’économie au profit de quelques uns ! » scande la Calédonie des pionniers…

18 août 2016

Forêt de parapluies devant le Congrès et manifestation sans précédent de l’entreprise calédonienne dans toute sa diversité, ce matin alors que la commission de la législation et de la réglementation économique se réunissait, boulevard Vauban, pour examiner les textes sur la TGC et la « compétitivité » du gouvernement Germain.

MEDEF 10

Congrès, Economie, Politique

Rideaux baissés sur la compétitivité selon Germain

17 août 2016

MEDEF, importateurs et distributeurs, commerçants et syndicats professionnels du BTP, de l’automobile, des transporteurs, des restaurateurs, des télécommunications, de l’internet, d’autres secteurs encore, manifesteront jeudi matin de 9h00 à midi devant le Congrès. Patrons et employés, unanimes à refuser la loi compétitivité du gouvernement et à lui opposer les rideaux baissés de leurs entreprises ou de leurs magasins…

 MEDEF 2

 

Economie

Compétitivité et prix : «l’amateurisme» du texte épinglé

31 mai 2016
prix
Levée de boucliers du Comité consultatif des prix contre le volet encadrement des prix et des marges que le gouvernement tente de faire passer sous le label « compétitivité et prix » en sus de la TGC. Comme quoi, il n’y a pas que le patronat calédonien à donner de la voix…
Logé à la Direction des affaires économiques de la Nouvelle-Calédonie, le Comité consultatif des prix est un organe consultatif en matière de réglementation économique. Trouvent une place à ce Comité tous les acteurs professionnels, consulaires et syndicaux de la vie économique, dont l’UFC – Que Choisir qui représente les consommateurs. Réuni le 20 mai dernier sous la présidence du secrétaire général du gouvernement, Alain Marc, il s’est penché sur la loi du pays « compétitivité et prix », qui devrait accompagner la mise en place de la TGC. Mais qui recèle aussi « une mainmise du politique sur l’économie », selon tous les milieux d’affaires.
C’est tout particulièrement le fameux article 12 du projet de loi du pays, celui prévoyant l’encadrement des marges des entreprises, qui coince un peu partout. Ainsi au Comité consultatif des prix : « Avis défavorable » du MEDEF, ce n’est pas une surprise, le patronat « s’oppose à l’encadrement des marges qui est l’élément essentiel de l’organisation des entreprises et touche à leurs charges d’exploitation ». Avis défavorable de la CCI : pas une surprise non plus, sa position était connue : « Les indicateurs économiques sont vraiment alarmants et il faut prioritairement mettre l’accent sur la sauvegarde de l’emploi », selon son représentant David Guyenne. « Avis défavorable » de l’UFC – Que Choisir ? L’association des consommateurs dénonce en outre « l’amateurisme du gouvernement dans la mise en place de la TGC ainsi que le manque d’information aux professionnels et aux agents des services fiscaux », indique son délégué Gilles Vernier. « Avis défavorable » de la Chambre des métiers et de l’artisanat qui met en avant que « réforme fiscale et instauration de la TGC sont une bonne chose » pour les petites entreprises, « mais y superposer un encadrement de l’économie » par le biais d’une loi sur la compétitivité « rend l’ensemble aussi complexe qu’illisible », selon Olivier Duguy. Toujours sur l’article 12, l’avis est « plutôt favorable » donc mitigé pour la Chambre d’agriculture et sans illusion pour l’USTKE. Seule la FINC a émis un « avis favorable », bien qu’assorti d’une « demande de définition des marges et des modalités de contrôle ».
Au final le Comité consultatif des prix a rendu un « avis favorable » à l’ensemble du texte concocté par le gouvernement Germain, mais mitigé et assorti de moult observations. Ce qui rend cet avis peu montrable. Car la nouveauté est que la levée de boucliers contre ce texte n’est plus seulement celle du grand patronat. Mais touche désormais aussi des petites entreprises, des commerçants, des artisans, des libéraux, ainsi que des consommateurs…