Browsing Tag

élections législatives

Congrès, France, Gouvernement, Politique

Après les législatives : le temps des grandes manœuvres à Paris comme en Nouvelle-Calédonie

28 juin 2017

Les lendemains de scrutins législatifs sont rarement aussi féconds en recompositions et repositionnements politiques ! L’élection d’Emmanuel Macron a totalement chamboulé l’échiquier électoral. Chacun tente aujourd’hui d’y placer ses pièces : c’est vrai en France métropolitaine comme en Nouvelle-Calédonie. Partout, c’est le temps des grandes manœuvres.

Au total, il y aura 8 groupes politiques à l'Assemblée nationale.

Au total, il y aura 8 groupes politiques à l’Assemblée nationale.

Politique

Avec ses deux députés Calédonie ensemble impose une « macronisation » de l’échiquier politique calédonien

19 juin 2017

En souffrance à l’issue du 1er tour de scrutin, les candidats de Calédonie ensemble l’emportent largement au second dans les deux circonscriptions calédoniennes, au bénéfice d’un accord scellant entre eux « le tout sauf Backes ». Jamais le parti le Philippe Gomès n’a eu autant de leviers à sa main pour asseoir son hégémonie politique, mêmes si quelques confettis seront consentis à ses alliés de circonstance à l’occasion de la redistribution des postes qui s’annonce. Pourtant à la lecture des chiffres sortis des urnes, une opposition se dessine… 

 IMG_0107

Non classé, Politique

1ère circonscription : Sonia Backes tente la synthèse des loyalistes de droite face au « socialiste » du gouvernement

14 juin 2017

Dans la 1ère circonscription et en l’absence de candidat indépendantiste, le duel Backes / Dunoyer s’apparente à un classique de la politique : un candidat comptable de la politique socialisante du gouvernement contre une candidate en passe de réaliser l’unité de la droite républicaine.

Sonia Backes en meeting mercredi soir devant plus de 700 personnes.

Sonia Backes en meeting mercredi soir devant plus de 700 personnes.

Politique

2e circonscription : Mapou drague les non-indépendantistes ; Gomès dans la tourmente des soutiens perdus

14 juin 2017

Dans la 2e circonscription (brousse et agglo sans la Ville) où Louis Mapou (UNI) a recueilli 30,1% des suffrages et Philippe Gomès (Calédonie ensemble) 23,93%, tout est possible. Les deux duellistes du second tour ont chacun perdu du terrain : en cause l’abstention pour l’un ; l’usure du pouvoir et les divisions pour l’autre. Jusque-là, l’entre-deux tour a été favorable aux indépendantistes qui se rassemblent.

"Gomès méprise mes électeurs !"

« Gomès méprise mes électeurs ! »