Parcourir Catégorie

Société

Politique, Société

Grégoire Bernut : « Il est impossible que la TGC soit mise en place au 1er juillet et c’était le calcul de Philippe Germain ! »

8 février 2018

Secrétaire général des Républicains calédoniens, Grégoire Bernut ne croit plus possible une mise en place de la TGC au 1er juillet prochain. Il explique pourquoi la réforme ne peut pas rentrer dans le calendrier imparti, appelle de ses vœux une TGC à taux unique pour la simplifier. « Ceux qui connaissent pertinemment la gravité de notre situation financière et préfèrent se taire pour conserver le pouvoir, font preuve d’une hypocrisie au cœur de la crise politique et morale que nous traversons », dit l’élu du parti des Républicains calédoniens.

Gregoire B 2

Politique, Société

Sécurité : une brigade motorisée bientôt à Koné et des renforts pour le territoire

4 novembre 2017

En marge du Comité des signataires, s’est tenue, place Beauvau au siège du ministère de l’Intérieur, une réunion particulière tout entière dédiée au maintien de la sécurité en Calédonie en cette année 2018 de référendum et de possibles tensions : c’était une demande récurrente des Républicains calédoniens. Des renforts ont été confirmés pour le territoire ; et le Nord serait mieux doté, avec une quinzaine de gendarmes supplémentaires.

(Photo AFP / DNC)

(Photo AFP / DNC)

Politique, Société

Le trompe l’œil des chiffres de la délinquance dénoncé par les Républicains calédoniens

19 octobre 2017

A quelques jours du Comité des signataires, l’Etat a tout intérêt à démontrer son efficacité en Calédonie et à produire des chiffres où la délinquance baisse, même à la marge. Ces chiffres laissent cependant les Républicains calédoniens pantois… Tout comme la majorité des Calédoniens, qui pâtissent quotidiennement de l’insécurité ou de ce que l’on nomme pudiquement les « incivilités ».

800-560-insecurite-850x491

Politique, Société

Interview : Harold Martin devant le tribunal

14 septembre 2017

Harold Martin comparaitra le 15 septembre prochain devant le tribunal correctionnel de Nouméa dans l’affaire dite « des terrains de Païta ». Pour rappel, ce qui est reproché à Harold Martin, ce n’est ni la vente de ce terrain appartenant à sa famille, ni le prix de vente, mais le fait qu’ait eu un intérêt à ce que le zonage de ce terrain soit modifié et que dans ce cadre, il ait pris part à une réunion technique sur la modification du PUD de Paita dans les locaux d’un service de la province Sud. Combattif, Harold Martin dit attendre ce procès avec sérénité et une certaine impatience afin de pouvoir parler sérieusement de ce vieux dossier.Harold Martin